Les origines de l’implant intra oculaire (IIC)

Chaque année en France, 700000 opérations de la cataracte sont réalisées, en faisant l’intervention chirurgicale ambulatoire la plus pratiquée. Les avancées technologiques et scientifiques en sont grandement responsables, aujourd’hui le cristallin opacifié est extrait par phacoemulsification, puis remplacé par un cristallin dit « artificiel » l’implant intra-oculaire. Vous retrouverez dans cet article les origines de l’implant intra-oculaire.
Comment choisir son fournisseur d’instrument chirurgie cataracte

Ridley, un pionner de l’implant

Durant la seconde guerre mondiale, Sir Nicholas Harold Lloyd Ridley, ophtalmologue anglais, fut à l’origine d’une découverte qui bouleversa le traitement de la cataracte. Ridley soigna les pilotes de la Royal Air Force, notamment Gordon « Mouse » Cleaver chez qui il observa que les éclats de plastique acrylique provenant du post de pilotage de l’avion, logés dans les yeux, ne provoquaient aucun rejet inflammatoire.

Il proposa l’utilisation de lentilles artificielles conçues à partir du même matériau pour soigner la cataracte. En 1949, le premier implant d’une lentille intra-oculaire fut réalisé par Ridley, mais ce n’est qu’en 1950 qu’il pratiqua la première pose d’implant permanent dans l’œil.

Il s’opposa à de nombreux détracteurs et critiques de la communauté médicale, dus aux nombreuses complications postopératoires, il persévéra dans ses recherches en perfectionnant sa technique pour aboutir à une reconnaissance mondiale de ses pairs.

image Harold ridley
Gordon Mouse, lui aussi, à l’origine de l’implant, en tant que patient, fut opéré de la cataracte en 1987 avec une pose d’implant intra-oculaire.

Depuis les années 80, cette chirurgie moderne initié par Ridley devint une véritable révolution, jusqu’alors les patients opérés de cataracte étaient aphakes. Après l’extraction du cristallin, une correction était prescrite, particulièrement inesthétique, les verres de lunettes convexes de forte puissance.

Le choix de l’implant

Aujourd’hui il existe différents types d’implants ou implants secondaires biocompatibles, solutionnant amétropie et traitement de la cataracte, constituant une alternative à la chirurgie laser. Le choix de l’implant s’effectue en amont de la chirurgie de la cataracte, lors d’une consultation préopératoire où un bilan complet est réalisé prenant en compte différents facteurs à savoir la motivation du patient, le dépistage d’anomalie maculaires, cornéennes et du nerf optique…, et le calcul de l’implant par biométrie optique (cambrure de la cornée, longueur de l’œil, valeur de l’astigmatisme…).

A la recherche des instruments pour l’opération de la cataracte

Retrouvez sur cataract-instruments.com notre sélection d’instruments chirurgicaux ophtalmologiques haut de gamme, les indispensables pour une phocoemulsification de qualité, proposés en kit ou à l’unité : Pince de McPherson, Pince de bonn, Capsulorhexis, Phaco chopper….
Image descriptive opération avec une pince de bonn lors d'une chirurgie de cataracte
cataract instruments youtube channel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire